Inventaire des zones humides

Baugeois-Vallée inventorie les zones humides du territoire. Ces zones contribuent à la préservation de la qualité et de la quantité de la ressource en eau. Il est important d'en dresser la carte précise, avec la participation des habitants.

 

OBJECTIF

Pourquoi inventorier les zones humides ?

Ces zones contribuent à la préservation de la quantité et qualité de la ressource en eau. Elles sont des facteurs du bon état des masses d’eau, de la qualité des captages d’eau potable, et contribuent à la lutte contre les inondations. Elles participent à la lutte contre le changement climatique par leur pouvoir de séquestration du carbone.  

Leur inventaire, associée à des propositions de gestion, permet la préservation des zones à enjeux.

CADRE DES INVENTAIRES

L’inventaire est inscrit aux programmes d'aménagement et de gestion des eaux de tous les documents d’aménagement, que ce soit le Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SAGE), le Schéma de cohérence territorial (SCOT) actuel ou le projet de Schéma régional d’aménagement (SRADDET) en cours d’élaboration.

Il permettra de hiérarchiser les zones humides recensées, et proposer des modes de gestion des zones selon leur contexte. 

L’inventaire n’entrera pas de contrainte supplémentaire, par rapport à la loi sur l’eau qui impose aux porteurs de projet de déposer un dossier d’autorisation si leur projet comporte des opérations d’imperméabilisation, de remblaiement, d’assèchement ou de création d’un plan d’eau.

 L’inventaire permettra éventuellement de revoir la surface de zones humides pré-localisées où cette obligation s’applique.

L'inventaire, concrètement

Le rôle du CPIE

Pour nous accompagner dans cette réalisation, nous avons élaboré une convention avec le centre permanent d’initiative environnement (CPIE) Vallées de la Sarthe et du Loir.

La concertation, fondement du recensement

La concertation qui fonde la démarche s’appuie sur des groupes de travail locaux, qui seront constitués d’élus, de représentants d’associations environnementales, de propriétaires et d’ agriculteurs.

Le CPIE tiendra une permanence sur tous les secteurs d’intervention, pour échanger sur le travail cartographique.

L’inventaire se déroule en trois phases :

-        Lancement de l’étude et explication de la démarche.

-        Travail de terrain des chargés de mission en relation avec les groupes de travail locaux,

-        Validation par les groupes de travail locaux et le conseil communautaire, et propositions de scénarios gestions et de protection.

 

Calendrier

Juin/août 2020 : inventaire terrain sur les deux/trois secteurs du nord de la communauté de communes.

3ème trimestre 2020 : cartographie

Décembre 2020/février 2021 : définition des groupes de travail et concertation

Mars/août 2021 : inventaire terrain des cinq secteurs restants

2ème semestre 2021 : cartographie

1er semestre 2022 : hiérarchisation des zones, détermination des zones à enjeux

2ème semestre 2022 : rédaction du rapport et validation