GEMAPI

Gestion des milieux aquatiques et inondations

La GEMAPI signifie "Gestion des milieux aquatiques et de la protection contre les inondations". Depuis 2018, Baugeois-Vallée exerce cette compétence par des partenariats et des délégations. (Copyright photo Loire au soleil couchant JM Radotin)

La compétence GEMAPI concrètement

Avant le 1er janvier 2018, l’entretien et la restauration des cours d’eau, mais aussi des ouvrages de protection contre les crues incombaient à différents niveaux de collectivités.

La législation a attribué aux communauté de communes depuis le 1er janvier 2018, une nouvelle compétence : la Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations (GEMAPI).

Sur le terrain, elle consiste en études et travaux pour :

  • aménager les bassins hydrographiques des cours d'eau
  • lutter contre les inondations,
  • protéger et restaurer les écosystèmes aquatiques et les zones humides.

Partenariat pour la gestion des milieux aquatiques

La communauté de communes Baugeois-Vallée verse une participation aux syndicats de bassins versants chargés de la gestion des milieux aquatiques.

Au sein du territoire, plusieurs groupements exercent donc leurs fonctions suivant l'objectif de vouloir répondre à une logique de maintien et du respect de l'environnement local :

  • Adhésion au Syndicat mixte des bassins de l'Authion et de ses affluents SMBAA et au syndicat mixte de Bassin de l'Aulne.
  • Entente avec le Pays Fléchois.
  • Rattachement au syndicat mixte des basses vallées angevines pour le secteur de Cheviré le Rouge.


Participation au chantier de protection contre les inondations de la Loire

La Loire borde le territoire de Baugeois-Vallée. Les secteurs impactés par ce risque couvrent environ la moitié des territoires de Beaufort-en-Anjou et de Mazé-Milon, ainsi que la totalité de la Ménitré.

Pour protéger ce secteur des risques d'inondation du fleuve, deux actions ont été mises en place :

  • Le renforcement de la digue Val d'Authion à la Ménitré par le versement d'une contribution financière.
  • L'élaboration du plan de prévention des risques naturels majeurs, avec la participation de la communauté de communes.

L'ensemble du plan d'action poursuit quatre objectifs :

  • Préserver les zones inondables non urbanisées.
  • Planifier l'organisation et l'aménagement du territoire en tenant compte des inondations.
  • Éviter la construction dans les zones potentiellement dangereuses.
  • Réduire les dommages aux personnes et aux biens implantés dans les zones inondables.